Brèves followatch-french-social-tv

Published on avril 14th, 2015 | by Philippe KHATTOU

0

La recette de Followatch sur le marché des EPG : Business Model, Contenu, Social TV et Data

Le guide TV #Followatch vient de faire en quelques semaines plusieurs annonces majeures pour son développement. En effet, le service (site web et application iOS) qui propose de découvrir, de recommander et de commenter les programmes TV s’ouvre désormais aux utilisateurs d’Android. En décembre 2014, son fondateur Patrick Escande officialisait l’arrivée de Laurent Esposito, en charge de la stratégie et du développement.

C’est donc l’occasion pour French SocialTV de s’intéresser au marché des guides électroniques des programmes et d’aller à la rencontre de Followatch pour découvrir son modèle économique hybride.

2014, une année difficile pour les guides des programmes TV

Le marché des guides TV a été particulièrement actif aux Etats-unis où plusieurs applications se sont lancées très rapidement à partir de 2010. Elles sont devenues en quelques mois, les figures de proue de la Social TV. Mais le retour sur terre est arrivé tout aussi rapidement, en l’espace de quelques mois, avec la fermeture d’Intonow par Yahoo, l’arrêt de GetGlue par iTV, un revirement stratégique pour Beamly …

En France, le marché a également connu des remous:

  • TV Check a été absorbé par Télé2semaines pour finalement être abandonné.
  • Malgré un très bon moteur de recommandation sociale, Mixo TV a dû fermer ses portes.

Plusieurs raisons peuvent expliquer ces modifications du marché :

  • les applications des chaînes TV ont évolué en intégrant de plus en plus les fonctionnalités principales de ces applications sociales. Les chaînes ont patienté pendant que ces applications essuyaient en quelque sorte les plâtres.
  • les applications de guide TV social ont essayé de recruter et de fidéliser un grand nombre d’utilisateurs mais elles se sont probablement trop focalisées sur des fonctionnalités à faible profitabilité pour elle (comme le check-in, discussion, notation …) et peu essentielles pour retenir les utilisateurs.

second-screen-followatch-french-social-tv

De l’autofinancement à la première levée de fonds

En parallèle à ces évolutions du marché, #Followatch a grandi à son rythme mais en proposant une offre pour les consommateurs finaux (téléspectateurs) et pour les professionnels du secteur.

La société a été fondée par Patrick Escande en 2012 (précédemment co-fondateur de la filiale digitale de NRJ Group, Directeur de Canal Numédia et Vivendi Mobile Entertainment). Patrick Escande a donc privilégié l’approche d’une application qui agrège tous les programmes de toutes les chaînes francophones. Pour lui, “ces applications resteront les plus grandes pourvoyeuses de trafic”.

Voilà pourquoi il a développé avec une petite équipe la version pour iPad cette même année. Un an plus tard suivra la version iPhone.

Durant ces 2 années, la société s’est autofinancée mais, pour accélérer sa croissance, Followatch a décidé d’ouvrir son capital et de réaliser sa première levée de fonds. Laurent Esposito (qui a dirigé les guides électroniques de programme de Prisma Média tels que Télé-Loisirs, puis les activités digitales de Bolloré Média et celles des chaînes D8 et D17 au sein du Groupe Canal+) est donc venu rejoindre l’aventure comme actionnaire et dirigeant.

Découvrir des programmes TV et les discussions sur Twitter

L’application est ce qu’on appelle un EPG (Electronic Program Guide), c’est-à-dire que sa fonction première est de donner des informations sur les programmes TV du moment et à venir. Mais cette application second écran vise également un objectif plus ambitieux, offrir une meilleure expérience de découverte des programmes (TV et web) en ajoutant une couche sociale.

L’application permet donc de trouver “rapidement, grâce à la grille des programmes et au moteur de recherche, les émissions TV et les vidéos à ne pas manquer” précise Patrick Escande.

EPG-followatch-french-social-tv

Comme précisé plus haut, l’une des principales difficultés pour ce genre d’application est de faire revenir les utilisateurs, de les habituer à la consulter régulièrement … En effet, afficher le programme du soir et quelques tweets n’est plus suffisant. Voilà pourquoi, #Followatch a mis en place une stratégie éditoriale pour accompagner le processus de découverte.

Pour Patrick Escande, il faut se “démarquer par un style éditorial décalé et instructif. Chaque jour, la rédaction propose « Une idée pour ce soir » sous la forme d’une chronique originale sur les programmes de télévision, illustrée par des images animées.”.

EPG-2-followatch-french-social-tv

En plus de cette couche d’information sur les programmes, l’application affiche également une Timeline Twitter dédiée au programme TV sélectionné (tous les tweets, les plus influents et les tweets avec des images ou vidéos). Pour Patrick Escande, l’objectif était “d’apporter la Social TV à tout le monde. Offrir la meilleure expérience de découverte de programmes TV, même à ceux sans connaissances ou sans compte Twitter”.

livetweet-followatch-french-social-tv

A ce niveau, on ne peut s’empêcher de faire un parallèle avec la récente expérimentation de Twitter : Timeline TV. Pour rappel, Twitter serait en train de tester une nouvelle fonctionnalité visant à inviter les twittos à rejoindre une timeline TV dédiée au programme qu’ils viennent de tweeter, ou au hashtag qu’ils viennent d’utiliser …

Comme on peut le noter dans le comparatif ci-dessous, il y a des similitudes entre la version à l’essai de Twitter (à gauche) et celle de #Followatch.

Timeline-socialtv-followatch-french-social-tv

Mais cette nouvelle ne semble pas freiner les ambitions de #Followatch qui dispose d’un volant BtoB très important dans son business model.

La data au centre du business model

Aujourd’hui, l’application compte près de 50.000 utilisateurs. Elle scanne plus de 2 000 programmes TV sur plus de 100 chaînes TV et Youtube. Le temps d’utilisation de l’application est très variable mais il oscille en moyenne  de 45 secondes en journée à plus de 6 mn en soirée.

Mais comme le précisent Patrick et Laurent, “notre business model n’est pas centré sur notre application grand public. On ne se focalise pas vraiment sur le nombre d’internautes et de mobinautes. Même s’ils sont de plus en plus actifs sur la plateforme, nous ne sommes pas dans une quête frénétique de nouveaux utilisateurs et encore moins de chercher à les monétiser. Notre business repose plus sur la data et nos offres BtoB”.

business-model-followatch-french-social-tv

En effet, Laurent Esposito précisait dans une interview accordée à Satellimag que : “la data est vecteur de revenus plus sûr pour #Followatch qu’une audience à la monétisation lointaine”.

On comprend donc directement que l’application ne va servir que de laboratoire pour générer des données comportementales.

Des données qui seront analysées et revendues à des entreprises tierces sur la plateforme Smart Data. “L’idée est d’entrer en mode prédictif. Nous allons apporter des données sur les affinités entre les marques et un programme en particulier. On va également aider au ciblage des individus en fonction de leurs comportements. Nous contribuons à la constitution d’un véritable CRM TV, pour aider les acteurs du marché à transformer de simple téléspectateur en consommateur TV”.

En parallèle, Laurent Esposito précisait dans un article du Médiaclub que : “Dans le cadre du développement de nos offres en B2B, #Followatch est aujourd’hui sollicité par des producteurs, des chaînes, des éditeurs de bouquets TV, des plateformes VOD ou des marques pour créer de nouveaux services sur le second écran. Notre ambition est de les accompagner dans leur business par du conseil, de la création de contenus originaux et une plateforme technologique adaptable à leurs besoins spécifiques”.

Car effet, si la donnée est vraiment sur toutes les lèvres (du producteur, au directeur marketing de Marque, en passant par les chaînes), elles restent encore difficiles interpréter  et à traduire en langage TV. Un nouveau métier à créer ?

Philippe KHATTOU on sabtwitterPhilippe KHATTOU on sablinkedinPhilippe KHATTOU on sabgooglePhilippe KHATTOU on sabfacebook
Philippe KHATTOU
Philippe KHATTOU
Véritable passionné d'Internet, j'apprécie de faire de nouvelles découvertes mais surtout être étonné par les nouvelles technologies. Je m'intéresse à plusieurs sujets comme la Social TV, le Cloud Computing, le vin ... Des thèmes variés ayant tous comme point commun l'utilisation des médias sociaux comme stratégie de communication.

Tags: , , , , , , ,

Articles recommandés


0 comments
Back to Top ↑
  • Newsletter SocialTV

  • Facebook

  • Twitter