A l’Etranger Day 1 - A Social TV Documentary

Published on mai 29th, 2013 | by Guy Boulanger

3

Documentaire intéressant : Social TV, l’agent perturbateur de l’industrie télévisuelle

Bien que beaucoup se dit et s’écrit sur le web concernant la Social TV depuis quelque temps, il existe encore bien peu de contenu formel disponible à date en anglais ou en français. Des bouquins sur le sujet sont encore très rares. Un documentaire encore plus.

Un étudiant à la Columbia University de New York, André-Pierre du Plessis, vient de sortir un documentaire de qualité dans le cadre de sa thèse de fin d’études. Bien que le contenu se concentre sur l’évolution récente et l’état des lieux dans un contexte essentiellement américain, il n’en demeure pas moins intéressant. 

On y présente le phénomène de la Social TV comme un agent perturbateur de l’industrie de la télévision dans le contexte de la digital disruption. L’angle privilégié pour expliquer l’évolution des dernières décennies est celui des émissions d’informations dans un monde où le nombre de foyers sans télévision est en hausse et où le nombre de foyers câblés est en baisse.

Les grands bulletins d’information du début de soirée des grands réseaux américains (ABC, CBS et NBC) ont été naguère les véritables vaches à lait des réseaux de télévision pour les revenus publicitaires et ce, depuis l’avènement de la télévision jusqu’au début des années 80.

Leur déclin a débuté avec l’avènement des réseaux d’information en continu. CNN a révolutionné la façon de consommer l’information et le format a rapidement fait le tour de la planète. On consommait dorénavant l’information au moment où elle se déroulait et non plus lors de la « grand-messe » quotidienne du début de soirée. Dans un deuxième temps des années plus tard, l’usage grandissant d’internet et éventuellement la popularité croissante des différentes plateformes mobiles et des tablettes créera une autre révolution où l’utilisateur va désormais chercher son contenu où il le veut sous différentes formes de minute en minute en fonction de sa mobilité.

Les réseaux sociaux ont rapidement facilité l’élargissement de ce terrain de jeu originalement réservé à la télévision. Cette perturbation (business disruption) force donc le monde de la télévision, y compris celui de la publicité, à se redéfinir pour garder pertinent le modèle d’affaires de cette industrie.

CNN US election twitter facebook

Le documentaire utilise surtout les dernières élections américaines pour décrire les récentes tendances de la Social TV. La guerre des chiffres concernant le nombre de tweets pour chaque émission est mise en relief pour faire ressortir le fait que tout ça reste encore bien embryonnaire et encore bien peu significatif par rapport à l’environnement télévisuel dans son ensemble sans compter la difficulté inhérente pour l’industrie à trouver une interprétation pertinente à ces chiffres.

Les récentes études américaines concernant les liens de causalité entre l’engagement du deuxième écran et les audiences télé sont également abordées comme exemples pour souligner les dernières tendances. Le positionnement récent de Twitter et de Nielsen est également soulevé pour illustrer que la joute qui s’engage est importante pour la suite des choses. Mike Proulx, co-auteur du bouquin Social TV: How Marketers Can Reach and Engage Audiences by Connecting Television to the Web, Social Media, and Mobile, intervient également à quelques reprises.    

Si le sujet de la Social TV vous intéresse, vous y passerez un bon moment. Voici le documentaire en question. Il dure 41 minutes. 

 

The following two tabs change content below.

Guy Boulanger

Rédacteur chez French SocialTV

Curieux de nature, je m’intéresse à presque tous les sujets allant de la culture aux nouvelles technologies. Je suis aussi un avide lecteur de biographies et de tout ce qui a trait aux questions géopolitiques de ce monde. Je vis au Canada et ferai à l’occasion sur ce site le pont avec des expériences de la Social TV en Amérique. Je porte une attention toute particulière à tout ce qui se passe en France et j’y séjourne quelques fois par année. Professionnellement parlant, j’ai surtout un parcours de consultant dans une grande boîte de consultation internationale. Depuis maintenant plus de 10 ans, je suis le directeur principal canadien du knowledge management du groupe de la consultation de ce cabinet.

Tags: , , ,




0 comments
Back to Top ↑